Enlèvement cuve à fioul : ce qu’il faut savoir 

L’enlèvement d’une cuve à fioul est une opération complexe qui obéit à des règles techniques et à des normes de sécurité stricte. Pour le réaliser, il est aussi important de considérer les différentes obligations légales associées à ce retrait. Vous prévoyez effectuer l’enlèvement de votre cuve à fioul ? Que faut-il savoir à propos de cette procédure ? Cet article vous renseigne sur les détails de l’opération, les étapes et les aides possibles dont vous pourrez bénéficier.

Les étapes d’enlèvement d’une cuve à fioul

L’enlèvement d’une cuve à fioul se fait en plusieurs phases. Il convient de rappeler que les étapes de cette procédure sont les mêmes pour une cuve aérienne et une cuve enterrée.

Vidange et nettoyage de la cuve

Avant l’enlèvement de la cuve, vous devez vider cette dernière en pompant le reste du fioul contenu au fond du réservoir. Après cette opération, il faudra effectuer un nettoyage à haute pression des parois. Cela permet de retirer les boues et les déchets d’hydrocarbures.

Le dégazage

Le dégazage cuve fioul est l’une des étapes les plus importantes du retrait de la cuve fuel. Il permet de supprimer tous les résidus gazeux d’hydrocarbures qui se trouvent à l’intérieur du réservoir. Il est donc indispensable pour des questions de sécurité. Cette phase est d’ailleurs encadrée par l’article 28 de l’arrêté du 24 juillet 2004 qui la rend obligatoire.

En raison des risques d’incendie ou d’explosion que présente cette procédure, vous aurez besoin de l’expertise d’un professionnel pour sa réalisation. Ce dernier dispose des équipements spécifiques comme l’explosimètre pour s’assurer du bon déroulement des opérations.

S’agissant du coût de la prestation, le nettoyage et le dégazage sont souvent facturés ensemble. Le prix peut varier en fonction de la technique utilisée par l’artisan. Toutefois, vous pouvez prévoir entre 250 et 750 euros.

La neutralisation

La neutralisation cuve fioul est aussi une étape indispensable. Elle doit se faire au plus tard 48 heures après le dégazage. Elle consiste à remplir la cuve d’un solide inerte comme le sable, le béton, la perlite, etc. Vous pouvez effectuer cette opération tout seul après le nettoyage et le dégazage par un professionnel. Cependant, si ce dernier doit réaliser cette tâche, il faudra prévoir autour de 450 voire 900 euros. Le faire soi-même pourrait donc être une alternative plus économique.

L’enlèvement de la cuve

Après la neutralisation, vous devez procéder à l’enlèvement cuve à fioul. La cuve découpée devra être transportée vers un centre de traitement des déchets agréés. Une fois que vous déposez cet objet, un bordereau de suivi des déchets et un certificat d’abandon vous seront remis. Concernant le prix du retrait cuve, il varie selon plusieurs facteurs, mais il vous coûtera en moyenne 550 voire 1100 euros.

Que devient l’ancienne cuve ?

Après l’enlèvement, le propriétaire dépose la cuve à fioul dans un camion pour l’abandonner dans une entreprise de traitement des déchets agréés. Outre cette possibilité, vous pouvez réhabiliter votre ancienne cuve à fioul en récupérateur d’eau de pluie. Pour ce faire, il faudra réaliser un certain nombre de travaux et installer une pompe immergée ou de surface. Le choix dépendra de vous.

Les aides disponibles pour financer l’enlèvement de la cuve à fioul en 2021

Pour l’État français, le fioul est une énergie polluante et coûteuse. Pour encourager le remplacement de ce système de chauffage par un autre plus écologique et plus économique, le gouvernement a instauré de nombreuses aides. Vous bénéficierez de « Ma Prime Renov », des primes « Coup de Pouce », de « l’éco-prêt à taux zéro » et du « chèque énergie ».

La première subvention combine le dispositif « Habiter Mieux Agilité » de l’Anah et le crédit d’impôt. Elle peut aller jusqu’à 10 000 euros pour les ménages modestes. La deuxième est une aide mise en place par les fournisseurs d’énergie. Pour le changement d’une cuve à fioul, elle peut aller jusqu’à 5400 euros. La troisième quant à elle est un prêt bancaire à zéro taux d’intérêt.

En effet, elle prend en charge les intérêts de l’emprunt, puisque celui-ci est destiné aux travaux d’économies d’énergie. Enfin, la dernière subvention peut être transformée en chèque de travaux. Celui-ci permet de financer une rénovation énergétique. Cette aide est versée automatiquement aux foyers éligibles chaque année.

L’énergie à choisir pour remplacer le fioul

Après l’enlèvement de la cuve à fioul, plusieurs alternatives s’offrent à vous. Vous avez le choix entre la citerne de propane, le gaz naturel et les énergies renouvelables. Cette dernière solution est très recommandée. Vous pouvez opter pour le poêle en bois ou la pompe à chaleur. L’installation de ces équipements nécessite un investissement important, mais est éligible aux subventions de l’État.

Le retrait de la cuve à fioul est donc une opération complexe qui se fait en plusieurs étapes. Vous devez effectuer le nettoyage, le dégazage, la neutralisation et l’enlèvement proprement dit. Pour alléger les coûts de cette procédure, il existe de nombreuses aides prévues par l’État. Bien évidemment, il faudra opter pour l’installation d’une énergie plus économique pour en bénéficier.

0 Comments

There are no comments yet

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *